L’histoire des sables pétrolifères (les années 1960, 1970 et 1980)

Les années 1960 marquent le point tournant de la société. La société mère aux États-Unis investit 250 millions de dollars pour établir le projet de la Great Canadian Oil Sands à Fort McMurray. Plusieurs disent qu’il s’agit d’une « aventure audacieuse dans un secteur inconnu » et du « plus gros pari de l’histoire ». Il s’agit surtout du plus important investissement privé dans l’histoire du Canada.

La construction du projet débute en 1964. Le président du conseil et président de la société de l’époque, J. Howard Pew, dit être convaincu que ce projet sera une grande réussite et qu’il permettra d’ouvrir des réserves qui pourront répondre aux besoins de l’Amérique du Nord pour les générations à venir.

L’usine en question, qui prévoit une production de 45 000 barils par jour, ouvre officiellement le 30 septembre 1967.

Faits saillants (les années 1960)

Faits saillants (les années 1970)

Faits saillants (les années 1980)

Faites saillants (les années 1960)

1960


Darwin W. Ferguson devient le président de Sun Company of Canada.

1962


Sun Company réduit sa participation dans Sun-Canadian (une coentreprise avec Canadian Oil) à 55 %.

1963


  • Sun Oil investit près d’un quart de milliard de dollars dans le projet de la Great Canadian Oil Sands. Plusieurs disent qu’il s’agit du « plus gros pari de l’histoire » et d’une « aventure audacieuse dans un secteur inconnu ». La somme investie a marqué l’histoire financière du Canada. Il s’agit du plus important investissement privé dans l’histoire du Canada.
  • Le choix se porte sur la technologie des roues-pelles. Chaque excavateur à roue-pelle pèse 1 600 tonnes et surplombe un édifice de dix étages.

1964


  • Kenneth F. Heddon devient le président de Sun Oil Company Limited.
  • La construction débute au chantier des sables pétrolifères (alors connu comme la Great Canadian Oil Sands) à Fort McMurray. J. Howard Pew, président du conseil et président de la société Sun Oil, affirme : « C’est tout un défi pour l’imagination, les compétences et le savoir-faire de nos scientifiques et de nos ingénieurs. Je suis convaincu que ce projet sera une grande réussite et qu’il permettra d’ouvrir des réserves qui pourront répondre aux besoins de l’Amérique du Nord pour les générations à venir. »

1967


  • La construction prend fin le 30 septembre. L’usine de sables pétrolifères d’une capacité de 45 000 barils par jour et construite au coût de 240 millions de dollars est prête cinq jours avant l’échéance.
  • « C’est une journée spéciale, non seulement pour le Canada, mais pour l’ensemble de l’Amérique du Nord, déclare Ernest Manning, le premier ministre de l’Alberta, le jour de l’inauguration. Aucun autre événement ne marquera autant et de manière aussi significative le 100e anniversaire de la Confédération canadienne. »

1968


  • La Great Canadian Oil Sands a dépensé plus d’un milliard de dollars en capital et en frais d’exploitation jusqu’ici, surtout auprès de sociétés canadiennes.
  • On achemine pour la première fois du pétrole dans le Pipeline Interprovincial de Fort McMurray (Alberta) à Sarnia (Ontario).

1969


Sun Company of Canada célèbre ses 50 ans.

Dans les années 1970, on assiste à une série de fusions, d’expansions, de découvertes et de remises en question. Cette décennie sera marquée par l’arrivée de Suncor Inc., née de la fusion entre les opérations canadiennes de Sun Company et de la Great Canadian Oil Sands. Au fil des années, l’usine de sables pétrolifères fait face à de multiples défis (pannes, incendies, gels, pénurie d’énergie) qui amènent les gestionnaires de Suncor à passer un nombre incalculable d’heures à évaluer les avantages et les inconvénients de poursuivre cette lutte.

L’équipe décide de persévérer et on nomme Ross Hennigar comme président et chef de la direction pour guider la société durant la prochaine décennie.

Faits saillants (les années 1970)

1970


Sunoco à Sarnia, en Ontario ouvre un premier lave-auto. C’est la première société au Canada à offrir une essence à faible teneur en plomb.

1971


Sun Company crée Sunoco Exploration & Production Limited pour explorer les régions canadiennes.

1972


  • La raffinerie de Sarnia s’agrandit et livre sa première commande de combustible de soute à Detroit Edison.
  • La première station d’essence libre-service Sunoco voit le jour.

1974


Sunoco Exploration & Production Limited fait l’objet d’une fusion et devient Sun Limited.

1976


Les employés de Fort McMurray découvrent les ossements d’un mammouth de Sibérie pendant leurs opérations d’extraction. La société remet les ossements au musée provincial d’Edmonton.

1977


Sun Company transfère presque tous ses biens de commercialisation dans une nouvelle filiale – Sunoco Inc

1978


Ross A. Hennigar devient le président de la société Sun Oil Company Limited et président suppléant de la société Great Canadian Oil Sands Limited (GCOS).

1979


  • Suncor Inc. voit le jour grâce à la fusion des opérations canadiennes des sociétés Sun Company Inc. et Great Canadian Oil Sands.
  • Suncor Inc. voit le jour grâce à la fusion des opérations canadiennes des sociétés Sun Company Inc. et Great Canadian Oil Sands. Ross A. Hennigar devient le président et chef de la direction de la nouvelle entité, Suncor Inc.

Les temps sont difficiles dans les années 1980. Le gouvernement fédéral canadien annonce un programme énergétique national controversé visant à accroître la propriété et le contrôle canadien dans le secteur de l’énergie. Ce programme affecte de façon significative les sociétés pétrolifères de l’Alberta et bon nombre d’entre elles quittent la province. À cela, s’ajoutent l’effondrement des cours mondiaux du brut, un important incendie au chantier de sables pétrolifères, un conflit de travail long et acrimonieux, le décès soudain du président et chef de la direction, Ross Hennigar et une conjoncture difficile.

Malgré des périodes difficiles, le président et chef de la direction, William R. Loar, réussit à élargir le chantier des sables pétrolifères, à atteindre des niveaux de production annuelle records et à tirer parti de la déréglementation des prix du pétrole ce qui permet aux producteurs de pétrole de vendre leurs produits à la valeur du marché. La ballade dans les montagnes russes finit par s’arrêter.

Faits saillants (1980s)

1980


Ottawa met en branle son programme énergétique national controversé en plaçant hors de portée du cours mondial du brut les 45 000 premiers barils de pétrole par jour de la production des sables pétrolifères.

1981


  • Sun Company Inc. vend 25 % de ses intérêts dans Suncor à l’Ontario.
  • Suncor célèbre l’acheminement du 200 millionième baril de pétrole dans son pipeline.
  • Un projet d’expansion de 185 millions de dollars augmente la production à 58 000 barils par jour.

1982


Au chantier de production des sables pétrolifères, le bâtiment des compresseurs prend feu, il fait -45 degrés Celsius à l’extérieur. Une fois l’incendie éteint, le bâtiment est recouvert d’une couche de glace qu’il faut retirer.

1983


  • Le chef de la direction de Suncor, Ross A. Hennigar, perd la vie lorsque l’avion dans lequel il voyage s’écrase au nord de Toronto.
  • William R. Loar remplace Ross A. Hennigar en tant que président et chef de la direction de Suncor Inc.
  • Plus tard au cours de l’année, Suncor dédie un parc à la mémoire de Ross A. Hennigar à Fort McMurray.

1985


Le gouvernement fédéral décide de déréglementer le prix du pétrole et de permettre aux producteurs de pétrole de vendre leur produit à la valeur du marché.

1986


  • Thomas H. Thomson devient président et chef de la direction de Suncor Inc.
  • Chute des prix mondiaux du brut.
  • L’usine de sables pétrolifères atteint une production annuelle record en produisant 55 015 barils par jour.
  • Un long et difficile conflit de travail s’ensuit au chantier des sables pétrolifères. Après six mois de négociations, le syndicat et la société signent une entente pour les 1 100 travailleurs de Suncor.