À l'assaut d'un record mondial pour la recherche sur le cancer

patinoire avec feux d'artifice et joueurs de hockey
Il s'agissait de battre des records… la plus longue partie de hockey au monde a pris place dans les conditions les plus froides jamais vues et a généré la plus importante collecte de fonds des six parties précédentes – tout cela pour la recherche sur le cancer. 

Un membre de l'équipe Suncor, Scott Stewart, superviseur de quart à la raffinerie d'Edmonton, a participé à la plus longue partie de hockey au monde à Saiker's Acres, une glace extérieure privée située à l'est d'Edmonton.

La septième édition de cette partie de hockey du Livre Guinness des records s'est déroulée du 4 au 15 février. 40 joueurs se sont succédé pour jouer 24 heures par jour pendant 10 jours afin d'amasser de l'argent pour la recherche vitale sur le cancer à l'Université de l'Alberta en vue de soutenir les patients du Cross Cancer Institute.

Deux jours seulement avant la mise au jeu, l'événement a finalement reçu une autorisation spéciale d'Alberta Health Services (AHS) lui permettant d'avoir lieu avec de stricts protocoles contre la COVID-19 en place. Cependant, les températures extrêmement froides se sont avérées le plus important obstacle, mettant au défi les joueurs, les arbitres, les chauffeurs de Zamboni ainsi que les bénévoles. Le froid mordant a entraîné la fermeture du propane qui servait à réchauffer les caravanes, la mise hors circuit des génératrices, l'éclatement des rondelles, le bris des lames de patins et des engelures pour de nombreux participants.  

« L'événement en entier a été extrêmement éprouvant en raison de l'importante chute des températures, mentionne Scott. Une nuit, j'ai joué pendant six heures à des températures de  55 degrés Celsius avec le refroidissement éolien, ce qui a fracassé le record de la partie précédente de  54. Je jouais en moyenne entre 14 et 16 heures sur 24 heures avec de courtes siestes de trois heures pour récupérer. C'est assurément l'épreuve la plus difficile que j'aie eu à endurer, mais ce n'est rien par rapport à ceux qui luttent contre le cancer ou qui ont perdu leur combat contre cette horrible maladie. » 

Gros plan de l'homme au masque de casque de hockey et maillot rouge

Scott a été surnommé la machine à marquer des buts, ce qui lui convient parfaitement puisqu'il avait un but personnel d'amasser 10 000 $ et qu'il a été extrêmement touché lorsque de généreuses contributions lui ont permis de dépasser largement ce but. 

« Merci à tous les donateurs, particulièrement mes collègues de Suncor qui ont non seulement donné personnellement de l'argent, mais qui ont aussi reçu des dons de contrepartie de Suncor dans le cadre de notre programme des employés Sun-Actif! »  

SunCares, soutenu par la Fondation de Suncor Energie (FSE), incite les employés à contribuer à des causes qui sont importantes pour eux, et cela n'a pas fait exception.

Homme en maillot de hockey rouge avec un bâton de hockey debout à côté de suncor sign
Un grand merci à Suncor et à Petro-Canada pour avoir fourni le diesel et l'essence qui ont permis d'alimenter l'éclairage, les radiateurs, les génératrices, la Zamboni et d'autre équipement. Dandy Oil a fourni le camion et le chauffeur.

Le record mondial de la plus longue partie de hockey a été battu à plus de 251 heures, et l'événement a permis d'amasser 1,8 million $ pour la lutte contre le cancer, dépassant son propre objectif de financement de 1,5 million $. Le résultat final? Team Hope l'a emporté à 2 649 contre Team Cure à 2 528.   

« Ce fut assurément un événement marquant dans ma vie, rempli de nombreux hauts et bas, dit Scott, membre de Team Hope. J'étais extrêmement reconnaissant du bain chaud qui a suivi 10 jours entiers de hockey. Cela en valait toutefois totalement la peine et je suis reconnaissant d'avoir pu participer à une si formidable activité de financement! »