Bravo! Les concurrents de Carbon XPRIZE transforment le carbone en ciment, en nanotechnologies et en vodka

Plus tôt cet automne, les partenaires du Carbon XPRIZE et des invités ont visité l'ACCTC
Lorsque des esprits créatifs ont accès aux installations adéquates, l'incroyable peut se produire. Situé au sud-est de Calgary, l'Alberta Carbon Conversion Technology Centre (ACCTC) accueille actuellement cinq finalistes du NRG COSIA Carbon XPRIZE qui mettent au point une technologie de pointe dans l'installation adaptée à leurs besoins pour convertir des émissions de dioxyde de carbone (CO2) en produits utilisables. Suncor est l'une des entreprises membres de la COSIA participantes dans le cadre du Carbon XPRIZE et de l'ACCTC.
 
Le prix international Carbon XPRIZE de 20 millions $ US comportant 2 volets. Les essais dans le cadre du volet lié au gaz naturel sont effectués au ACCTC, tandis que ceux du volet lié au charbon sont menés dans un centre au Wyoming. Les dix finalistes, sélectionnés parmi les 47 participants au concours, sont maintenant à la phase des essais pilotes, en testant leurs technologies dans leur centre respectif; le prix devrait être remis en 2021. L'ACCTC, détenu et exploité par InnoTech Alberta, accueille cinq finalistes qui effectuent des essais dans le cadre du volet lié au gaz naturel et raffinent leurs technologies au moyen du gaz combustible produit par le Shephard Energy Centre qui est situé à côté.

Plus tôt cet automne, les partenaires du Carbon XPRIZE et des invités ont visité l'ACCTC pour en savoir plus sur le travail effectué dans le cadre de la compétition et voir l'infrastructure de plus près, notamment la seule unité de captage du carbone au Canada, laquelle peut concentrer le flux de CO2 provenant du Shephard Energy Centre. 
 
« C’est formidable de voir cette installation de près et d'en apprendre davantage sur les projets et leurs avancées, explique Brenda Leeds Binder, représentante des actionnaires de Suncor au comité directeur pour la COSIA. Nous souhaitons bonne chance aux finalistes dans cette dernière étape de la compétition et nous avons hâte de voir le résultat final. »  
 
Parmi les produits que les finalistes mettent au point à partir des émissions recyclées, nous retrouvons du ciment comportant une charge de carbone, des nanotubes et de la vodka – oui, oui, de la vodka! Pendant la visite de l'ACCTC, les visiteurs ont également eu la chance de rencontrer un des finalistes d'une entreprise de Toronto, CERT, qui travaille actuellement à tenter de transformer le CO2 en autre chose, comme de l'éthylène. Découvrez tous les finalistes du monde entier qui cherchent des façons de transformer le CO2 pour en faire un actif, plutôt qu'un passif.  Les équipes viennent des quatre coins du monde, représentant le Canada (dont une de l'Alberta), la Chine, l'Inde, l'Écosse et les États-Unis. 
 
Même si la crise de COVID-19 a posé certains défis en 2020 en ce qui a trait à la logistique pour permettre à l'unité de captage du carbone de fonctionner et aux finalistes de se rendre sur place, toutes les équipes ont respecté les directives des autorités en matière de santé publique, à l'échelle locale et internationale, et la compétition a pu se poursuivre.  
 
Nous sommes impatients de savoir quel produit fabriqué à partir de CO2 remportera le grand prix.