Donner vie au respirateur d'urgence «Bertie»

Donner vie au respirateur d’urgence «Bertie»

Peu après que la COVID-19 a bouleversé notre réalité, de nombreux organismes de santé provinciaux et fédéraux ont demandé aux entreprises de contribuer aux mesures d'intervention liées à la pandémie.

Suncor et Exergy Solutions, une entreprise avec laquelle Suncor travaille dans le cadre de la technologie d'extraction non aqueuse, ont répondu à l'appel en créant 200 respirateurs d'urgence qui seront remis à Alberta Health Services (AHS) afin d'être utilisés s'ils sont requis pour l'intervention contre la COVID-19.

Exergy est une entreprise de Calgary dirigée par Billy Rideout, un ancien employé de Suncor. L'entreprise est axée sur l'ingénierie mécanique et électrique, la conception, la modélisation et l'impression 3D, la recherche et le développement.

Lorsque Exergy a commencé à chercher des entreprises qui pourraient offrir leur soutien et leurs ressources pour concrétiser cette initiative de respirateur, elle a pensé à Suncor.

« Tandis que ce projet évoluait, nous avons réalisé qu'à l'instar de nombreuses collaborations auxquelles nous avons participé pendant la pandémie, il s'agit d'un autre formidable exemple de notre façon d'incarner notre raison d'être et de prendre soin des collectivités, mentionne Ryan Jackson, directeur général, Gestion de la construction et de la mise en service. Mais ce qui est aussi passionnant, c'est que des partenaires comme Exergy voient Suncor de la même façon et reconnaissent ce qui est possible grâce à la collaboration. »

L'une des plus urgentes pénuries des hôpitaux dans le cadre de l'intervention liée à la COVID-19 consiste au manque de respirateurs, lesquels permettent aux patients de respirer lorsqu'ils n'y arrivent plus par eux-mêmes. Le coût d'un respirateur est d'environ 30 000 $.

Ces respirateurs d'urgence, nommés Alberta E-Vent et surnommés Bertie (pour Alberta), ont été créés en partie à l'aide de la technologie d'impression 3D. Le respirateur d'urgence a été initialement conçu à titre de modèle de source libre par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) afin que les entreprises puissent en tirer parti et l'exécuter elles-mêmes. Grâce au soutien financier de Suncor, Exergy a raffiné le concept avec des cliniciens et des représentants de l'industrie afin de s'assurer que les respirateurs étaient approuvés par Santé Canada et répondaient aux besoins des patients.

« Cette pandémie a renforcé le fait que lorsque nous travaillons ensemble à tous les niveaux des gouvernements et de l'industrie, nous pouvons accomplir beaucoup plus que lorsque nous travaillons seuls. Dans le cas de Suncor, nous avons vu les employés tout faire, de l'adaptation de la recherche sur le traitement des eaux usées visant à développer un test de dépistage à domicile des anticorps à l'utilisation de découpeurs au laser pour fabriquer des écrans faciaux, en passant par le remerciement des travailleurs essentiels grâce à notre programme Petro-Canada pour la collectivité, évoque Mike MacSween, vice-président directeur, Amont. Le soutien que nous avons fourni dans le cadre de ce projet est un autre exemple de la façon dont nous collaborons avec nos partenaires pour lutter contre la COVID-19. »

Ces modèles de remplacement sécuritaires et non coûteux pour l'utilisation d'urgence peuvent être fabriqués rapidement dans le monde entier. Ils sont conçus pour fournir un soutien, un suivi et un traitement respiratoires à court terme des patients adultes lorsqu'il n'y a pas de respirateur classique disponible. Alors que les 200 premiers respirateurs E-Vents seront donnés à AHS, Suncor a envisagé d'en acquérir un plus grand nombre afin de les remettre potentiellement à d'autres collectivités.

« Même si nous faisons face aux défis de la pandémie et de l'économie, nous devons continuer d'incarner notre raison d'être », ajoute Mike.