La mise au point de tests de dépistage de la COVID : une nouvelle façon de faire

Les tests de dépistage de la COVID-19 sont un élément essentiel pour stopper la propagation du virus. De nombreux types de tests sont actuellement en développement, mais l'un de nos scientifiques travaille à la mise au point d'un test de dépistage des anticorps - une autre solution novatrice pour stopper la propagation de la COVID-19.

Martin Flatley, un directeur principal de projets principal à notre raffinerie de Sarnia, a fait équipe avec des chercheurs de l'Université Western pour développer, mettre à l'essai des tests de dépistage des anticorps de la COVID-19 et obtenir l'approbation des gouvernements. En misant sur les liens existants avec l'Université Western, Suncor a réaffecté des fonds, de l'équipement et de l'expertise provenant de la recherche sur le traitement des eaux usées dans l'espoir de mettre au point un test de dépistage de la COVID-19.

Voici comment cela fonctionne.

« Quand on parle de séquençage de l'ADN, que ce soit chez les humains, les bactéries ou les virus, c'est la même chose, explique M. Flatley. Nous utilisons des logiciels et de l'équipement pour séquencer l'ADN des gènes des bactéries qui produisent des protéines qui décomposent la matière comme les acides naphténiques que l’on retrouve dans notre système de traitement des eaux usées. C'est pourquoi nous pouvons théoriquement faire de même pour identifier les gènes des algues qui peuvent être utilisées pour produire des protéines à partir d'échantillons de la COVID-19 afin de s'en servir pour un test de dépistage d'anticorps. »

Avant la pandémie, Suncor travaillait avec l'Université Western pour trouver des façons de décomposer des contaminants dans les sous-produits dans le cadre de notre procédé de traitement des eaux usées. Nos tests sont uniques en leur genre, car nous utilisons l'algue comme réactif pour identifier la bactérie. De plus, l'algue peut aussi servir à déterminer si une personne est infectée par le virus de la COVID-19 ou si elle est porteuse d’anticorps.

« Comme nous disposons déjà de l'équipement, de l'expertise ainsi que d’un accès au laboratoire de sécurité biologique de l'Université Western, nous avons pensé que nous pourrions utiliser tout cela pour mettre au point un test et contribuer à la lutte contre la COVID-19, explique M. Flatley. Le financement de Mitacs a permis à l'équipe d'accélérer le processus de production; la mise à l'essai des tests est prévue dans quelques mois. »

Mitacs, un organisme à but non lucratif qui favorise la croissance et l'innovation au Canada en relevant des défis commerciaux grâce à la recherche dans des instituts universitaires, contribue aux efforts en fournissant les fonds équivalents. Comme plusieurs autres organismes fédéraux, Mitacs aide les entreprises canadiennes à mettre au point des solutions novatrices pour lutter contre la COVID-19 au Canada.

« Nous sommes ravis de constater que nous sommes en mesure de réorienter notre travail pour soutenir nos collectivités », ajoute M. Flatley.