Les effets invisibles de la COVID-19 : l'histoire de Ly

Ly Lam in the mountains

Diligent et responsable. Ces deux mots décrivent le comportement de Ly Lam pendant la pandémie de COVID-19, et bien qu'il ait pris toutes les précautions nécessaires, Ly a reçu un diagnostic positif au virus en décembre 2020. Même s'il n'a pas trop souffert des symptômes visibles, ce sont les symptômes invisibles qui ont joué un plus grand rôle que prévu dans la bataille de Ly. 

« À ce jour, je ne suis pas certain de l'endroit où j'ai contracté le virus. Je n'y croyais pas lorsque j'ai reçu les résultats, mon cœur s'est serré et mes pensées ont été entraînées dans un tourbillon de scénarios sur ce qui pourrait se passer – les pires d'entre eux », raconte Ly, conseiller, Paie à Suncor.

Le fait d'avoir des personnes vulnérables dans sa maison a immédiatement été sa plus grande préoccupation. « Mes deux jeunes filles et mes beaux-parents, qui ont plus de 65 ans, habitent avec nous. Mon pire cauchemar était en train de se réaliser, explique-t-il. Heureusement, tout le monde est revenu avec des résultats négatifs. » 

Étant une personne normalement très sociale et positive, Ly a trouvé ce temps à l'écart de sa famille et du monde particulièrement difficile. « Mes symptômes physiques étaient gérables, j'ai ressenti quelques douleurs thoraciques et de la fatique. Mais j'allais bien en général et j'ai même fait quelques entraînements à la maison pour me distraire et garder mon corps en mouvement, mentionne Ly. Mon état mental, par contre, a été mis à l'épreuve. 

Je me sentais si isolé et seul, mes pensées étaient envahies par les facteurs inconnus qui pourraient entrer en jeu avec ce virus et chaque jour ressemblait au  jour de la marmotte. J'ai essayé d'avoir une perspective et des pensées positives à propos de ma famille. Cela m'a vraiment aidé à tenir le coup. » 

Bien que les conversations au sujet de la santé mentale aient évolué depuis le début de la pandémie, elle peut encore être négligée puisqu'il ne s'agit pas de quelque chose qu'on peut voir ou qui inspire facilement de l'empathie comme un symptôme physique visible. « N'abandonnez pas; il y a tant de ressources disponibles pour vous aider à traverser cette période, dit Ly. Je me suis assuré d'avoir des appels FaceTime chaque jour avec ma famille et mes amis et j'ai fait des activités pour me changer les idées, comme engourdir mon cerveau avec des problèmes mathématiques! »  

Une chose que Ly a retenue de son expérience de la COVID-19 est la gratitude. 

« S'il y a un élément positif à tirer de cette expérience, c'est la gratitude que je ressens maintenant envers les petites choses qui nous concernent, moi et mes proches. Il est si facile de tenir tout pour acquis jusqu'à ce que cela vous soit enlevé – je suis beaucoup plus reconnaissant pour tout ce que j'ai dans ma vie », dit-il.  

Tandis que la distribution des vaccins commence, Ly évoque sa volonté envers le moment où ce jour viendra pour lui : « Je prévois me faire vacciner contre la COVID-19; si je peux faire quoi que ce soit pour protéger mes proches et ceux qui m'entourent, je le ferai. »