Personne n'est immunisé contre la COVID-19 : l'histoire de Vicki

Vicki et ses enfants.

En tant que personne reconnue par sa famille et ses amis comme étant une bactériephobe autoproclamée, Vicki Greening a été estomaquée lorsqu'elle a lu le message texte lui annonçant son résultat positif au test de dépistage de la COVID-19.

Avec une carrière en soins de la santé couvrant près de trois décennies, le respect des protocoles faisait partie de son ADN. « Je ne suis jamais malade; j'imagine qu'au fil des ans, j'ai développé une bonne immunité. Je n'ai même jamais mal à la gorge. Je pensais que j'étais invincible, explique Vicki, infirmière en intervention d'urgence à l'usine de base de Suncor dans la région de Wood Buffalo en Alberta. Personne n'a été plus surpris que moi. C'était pratiquement comme si je n'arrivais pas à croire ce que je lisais. »

Après huit jours passés à la maison à souffrir de fièvre et de douleurs, sa santé a commencé à se détériorer de façon plus sérieuse et elle s'est mise à tousser, à être essoufflée et à avoir de la difficulté à être étendue. Comme Vicki et son époux se trouvaient à ce moment-là à leur chalet familial près de Boyle, en Alberta, ils ont dû se rendre à un hôpital où elle ne connaissait personne.

« C'était comme une scène de film – ils me posaient des questions à distance puisqu'ils savaient que j'avais la COVID, raconte Vicki. Je savais qu'ils avaient peur, et j'avais peur aussi puisque c'était juste avant que le pic de COVID survienne vers la fin de novembre. »

Vicki a travaillé dans de nombreuses situations impliquant un haut degré de stress au cours de sa carrière, mais il était très différent d'être la patiente et non le fournisseur de soins de santé, particulièrement dans le contexte de ce qui l'attendait et des exigences concernant l'isolement. Devoir dire à son époux de retourner à la maison et de la quitter pendant une période indéfinie a été pratiquement aussi traumatisant que le diagnostic.

« Je n'ai jamais été aussi terrifiée de ma vie, et c'était assurément un nouveau sentiment pour moi. Être placée dans un corridor vide, totalement isolée de tous. C'était réel; j'étais seule. » Après avoir passé quatre jours à l'Athabasca Health Centre avec des symptômes qui continuaient d'empirer, Vicki a été transférée à l'hôpital d'Edmonton où elle a passé quatre jours supplémentaires.

« Je me suis dit : ça y est. Je ne m'en sortirai jamais. Sans la technologie et le wi-fi à l'hôpital, je crois que j'aurais perdu la tête. C'était mon seul moyen de maintenir une connexion avec les gens. »

Après avoir reçu un diagnostic positif de COVID-19 en 2020, Vicki était heureuse de recevoir son vaccin récemment à titre de première répondante dans la municipalité régionale de Wood Buffalo.
Après avoir reçu un diagnostic positif de COVID-19 en 2020, Vicki était heureuse de recevoir son vaccin récemment à titre de première répondante dans la municipalité régionale de Wood Buffalo.

Cela a pris plusieurs semaines avant que Vicki ne soit en mesure de retourner à l'usine de base. Elle participe maintenant à une étude de l'Alberta Health Services pour mieux comprendre les effets de la COVID-19 sur les poumons et les autres organes. Bien qu'elle se sente beaucoup mieux maintenant, avec seulement quelques effets secondaires persistants (comme une diminution des sens du goût et de l'odorat), elle considère important pour elle-même et les autres de comprendre les effets à long terme de la COVID-19 sur le corps humain.

N'oubliez pas que personne n'est immunisé contre la COVID-19. Il est important que nous continuions de suivre les protocoles contre la maladie avec diligence à la maison, au travail et au sein de la collectivité.