Tu parles d’un travail cool

Suncor iceburg management
Pour la plupart d'entre nous, la gestion des icebergs ne faisait probablement pas partie des options lorsque nous avons rencontré le conseiller en choix de carrière à l'école secondaire.
Mais c’est ce qui compose les journées de travail de Kris Barrett, ingénieur principal en architecture navale à St. John’s, à Terre-Neuve, qui aide l'équipe de gestion des glaces à garder notre navire de production, de stockage et de déchargement (NPSD) Terra Nova hors de danger.

Bien que majestueux, les icebergs et la banquise constituent une menace saisonnière pour le personnel qui travaille sur les Grands Bancs de Terre-Neuve et ils peuvent causer de graves dommages à notre infrastructure.

« Mon travail consiste à utiliser les données et le classement des risques pour comprendre quels icebergs pourraient constituer une menace pour nos actifs, explique Kris. En examinant les rapports sur les glaces et l'information recueillie durant les vols de reconnaissance des glaces du matin pour voir s'il y a des icebergs près de la zone de travail, je suis en mesure de fournir des commentaires techniques qui aident à simplifier les décisions de l'équipe de gestion des glaces »

Kris et l'équipe aident le directeur de l'installation extracôtière à déterminer quels icebergs sont potentiellement dangereux en analysant la taille, la forme, ainsi que la vitesse et la direction de la dérive, et en surveillant constamment les conditions météorologiques.

« Ils peuvent tenter de déplacer ou de rediriger l'iceberg, se déconnecter des amarres de la plateforme ou permettre à l'iceberg ou à la banquise d’entrer en contact avec l'installation, à l’intérieur de la limite de résistance de la coque du navire », poursuit Kris.

La coque renforcée du NPSD peut résister aux impacts des « plus petits » icebergs pesant environ 100 000 tonnes. En général, les icebergs de cette taille peuvent atteindre l'installation sans s'échouer dans la profondeur d'eau de 95 mètres – une barrière naturelle qui empêche les gros icebergs d'atteindre les installations.

« À l'aide d'un navire ravitailleur releveur d'ancre, ils peuvent remorquer l'iceberg vers une autre direction ou le faire dévier avec une corde ou un filet ou ils peuvent le faire dévier de sa trajectoire à l'aide de canons à eau ou avec la poussée des hélices sous-marines, souligne Kris.

Parfois, on oublie que ces choses pèsent des milliers de tonnes! »