Un coup de pouce à l'enseignement supérieur

Par l'entremise de son programme de dons, la Fondation Suncor Énergie soutient des établissements d'enseignement postsecondaire, des étudiants et des organismes sans but lucratif partout au Canada.

Imaginez-vous intégrer le marché du travail pour la première fois de votre vie sans vous rendre au travail physiquement. Il n'y a pas de transport le matin, pas de réception à laquelle vous adresser, pas de cubicule à votre nom; il y a seulement un ordinateur à la maison, dans l'espace où vous avez passé plus de temps au cours des 12 derniers mois que vous n'auriez jamais imaginé.

C'est la réalité pour de nombreux étudiants qui ont entrepris leur premier stage au cours de la dernière année. Mais ces stagiaires se sont rapidement adaptés et, surtout, ils sont prêts à retrousser leurs manches pour se mettre au travail. 

Le programme de stage Global Citizen de l'Université de Waterloo, qui est offert par la Faculté de l'environnement, a placé dix stagiaires de l'université auprès d'organismes sans but lucratif à l'échelle du Canada au cours du semestre d'hiver 2021, et cinq autres étudiants doivent être placés d'ici la fin de l'année. La réussite de ce programme de stage est due en grande partie à la Fondation Suncor Énergie (FSÉ).

En 2020, la FSÉ a lancé un nouveau programme de dons aux établissements d’enseignement postsecondaire, dont l'un des critères était que les établissements « réduisent les obstacles » auxquels font face les étudiants et les membres de la collectivité. Appelé Surmonter les obstacles et favoriser l'innovation, le programme de la FSÉ élimine un obstacle financier, permettant aux étudiants d'acquérir une expérience pratique et aux organismes sans but lucratif – dont plusieurs n'ont pas les moyens d'offrir des stages rémunérés – d'embaucher des stagiaires.

En Ontario, David Leoni, un étudiant de troisième année en génie de l'environnement à l'Université de Waterloo, a passé quatre mois à établir des relations avec les sociétés donatrices pour la filiale Mid-Vancouver Island (Habitat) d'Habitat for Humanity, sans jamais mettre un pied dans les bureaux de l'organisme.
« Je suis si reconnaissant d'avoir fait partie du parcours de croissance d'Habitat, dit David. Lorsqu'on se joint à Habitat, une petite partie de l'organisme reste avec nous, même après avoir quitté. Avec le recul, je peux déjà ressentir la compassion que j'ai acquise grâce à cet organisme et les conversations que j'ai eues resteront en moi pour toujours. »

Même s'il se trouvait à plus de 4 000 kilomètres, David a soutenu l'organisme Habitat for Humanity Mid-Vancouver Island pendant son stage à l'Université de Waterloo.
Même s'il se trouvait à plus de 4 000 kilomètres, David a soutenu l'organisme Habitat for Humanity Mid-Vancouver Island pendant son stage à l'Université de Waterloo.

L'an dernier, 18 établissements au Canada ont soumis leur candidature au programme postsecondaire de la FSÉ. Les candidatures ont été examinées par un groupe consultatif composé de bénévoles de Suncor, et sept établissements ont été sélectionnés pour recevoir des dons allant jusqu'à 250 000 $ chacun.

« Le processus de sélection des établissements destinataires du financement de la FSÉ dans le cadre de ce programme commence par les mises en candidature, qui sont examinées par un groupe consultatif formé de bénévoles, mentionne Stephanie Rozak, conseillère principale au sein de l'équipe Investissements dans la collectivité de Suncor. Lorsque l'Université de Waterloo a été approuvée par le conseil d'administration de la FSÉ pour le financement, ma relation avec l'université a commencé – il a été formidable de découvrir la façon dont elle travaille avec les étudiants et les collectivités. »

La pandémie et les restrictions provinciales en matière de santé ont ajouté des obstacles supplémentaires pour les établissements postsecondaires, les étudiants et les organismes sans but lucratif en ce qui a trait à l'intégration des étudiants au sein d'un organisme pour des stages, rendant le programme de dons encore plus nécessaire.

« Nous n’avons pas pu partager physiquement l'expérience d'un organisme sans but lucratif avec les étudiants, dit Marcel Aubin, directeur général d'Habitat for Humanity Mid-Vancouver Island. Cependant, nous n'avons pas à chercher très loin pour voir l'espoir face à l'avenir – c'est ce que ces jeunes professionnels nous ont apporté. »

Les candidatures pour les dons de 2021 sont acceptées jusqu'au 7 mai.