La transformation du bitume lourd collant en combustibles gazeux liquides dans les unités de cokéfaction à l'installation de Mildred Lake de Syncrude est un processus complexe dans le cadre duquel la chaleur intense casse les chaînes d'hydrocarbures en fractions plus petites. Ce processus cause également un peu de désordre à l'intérieur des unités. 

Le coke de pétrole, semblable au charbon, s'accumule dans différentes zones des unités de six étages lorsqu'elles sont fonctionnelles. Si certaines zones dans l'unité deviennent trop congestionnées en raison de l'accumulation, le rendement peut être affecté ou la production de l'unité peut même ralentir.
 
La résolution de ce problème a permis d'enregistrer des durées de fonctionnement records consécutives à deux unités de cokéfaction fluide originales de Syncrude, soit les unités 8-1 et 8-2. Le 6 mars, l'unité de cokéfaction 8-1 a établi un nouveau point de référence à 844 jours en ce qui a trait à la durée de fonctionnement, dépassant l'ancienne marque établie en 2010.

Prise de vue ultra grand angle donnant sur un complexe de valorisation depuis le dessus d'une unité de cokéfaction.
Un nouveau point de référence a été établi à deux unités de cokéfaction originales de Syncrude grâce à l'élimination de l'accumulation. 

 
« C'est le résultat d'un travail énorme réalisé par une centaine d'employés de nos groupes Exploitation, Maintenance et Technique, ainsi que de notre groupe Arrêts planifiés, dont le travail nous a aidés à nous positionner pour réussir, explique Ankar Dhillon, directeur, Activités de conversion à Syncrude. Son unité sœur, la 8-2, a établi un nouveau record pour la durée de fonctionnement en 2020. L'atteinte de ces records est un bel exemple de ce qui se produit lorsqu'on fixe un objectif et que l'on garde à l'esprit le résultat final. Notre groupe a étudié nos performances du passé et a pris des décisions en mettant l'accent sur des durées de fonctionnement de trois ans à l'unité de cokéfaction. Les décisions que nous prenons à chaque quart sont les pierres angulaires de notre objectif. »

L'innovation a également aidé à éviter des événements de dévalorisation qui auraient mené par le passé à des interruptions non planifiées. Le perçage régulier du bec, durant lequel un jet d'eau à haute pression est utilisé pour retirer l'accumulation de coke, a contribué à freiner les restrictions et a été utilisé dans d'autres zones du réacteur pour éliminer l'encrassement dans les bases de distillation.

Tandis que l'unité 8-1 cessera ses activités à l'occasion d'une maintenance planifiée cet été, Ankar attribue le mérite à Maninder Nandha, chef d'équipe commercial, Conversion du secteur sud, à Mark Kelly, superviseur de jour de production, Conversion du secteur sud, ainsi qu'aux équipes Exploitation, Maintenance et Technique pour avoir maintenu le cap à chaque quart. 

« Nous devons être efficaces sur le plan de la durée de fonctionnement – c'est aussi simple que cela. Et l'équipe met l'accent sur le déroulement d'activités sécuritaires et fiables pour y parvenir. »