Projet éolien Forty Mile : la reprise est amorcée

éoliennes

La pandémie de COVID-19 a mis des bâtons dans les roues de plusieurs plans. Les vacances, les mariages, les activités sociales et bien plus ont été mis sur pause pour assurer la sécurité de chacun. Nous avons aussi suspendu la construction de certains de nos projets en raison de la réduction du programme de dépenses en immobilisations en 2020. Aujourd'hui, la construction du projet de parc éolien Forty Mile dans le sud de l'Alberta a repris.   

« Nous sommes très heureux d’aller de l’avant, a déclaré Brian Hodder, responsable du développement. Ce sera un excellent projet pour la province, la collectivité et Suncor. Pendant la phase de construction, il créera des emplois et stimulera l'économie locale. Une fois en exploitation, il générera de l'énergie renouvelable sobre en carbone pour l'Alberta. » 

S'étendant sur une superficie d'environ 50 000 acres de terres privées dans le sud de l'Alberta, près de la ville de Bow Island, le projet de Suncor a été présenté pour la première fois aux propriétaires fonciers, aux résidents de la région et aux représentants des gouvernements locaux en mai 2017.  

Le projet Forty Mile est conçu pour être mis en œuvre en deux phases. La première comprend 45 éoliennes de 4,5 mégawatts (MW), un bâtiment d’exploitation et de maintenance, une tour météorologique, un système collecteur d'énergie, des routes d’accès aux éoliennes, un poste de projet et des installations de construction temporaires. 

Une fois achevée (prévu pour la fin de 2022), la première phase fournira une capacité de production de 200 MW au réseau électrique provincial. C’est assez d’énergie pour alimenter l’équivalent de plus de 100 000 foyers en Alberta. 

Une fois en service, la première phase de Forty Mile contribuera à environ cinq pour cent de l’objectif de Suncor de réduire de 30 pour cent l’intensité des émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030. Cela équivaut à retirer 80 000 voitures de la route. 

L’équipe Énergie renouvelable examinera la possibilité de contribuer à l’objectif de réduction des GES de Suncor par l'ajout d'environ 800 MW d’énergie renouvelable d’ici 2030. La deuxième phase de Forty Mile est encore à ses débuts et pourrait fournir 200 MW supplémentaires d’électricité renouvelable.

Le projet, qui permettra de vendre de l'électricité sur le marché des ventes en gros, sera construit sans aucune forme de subvention, de garantie ou de sûreté contractuelle de la part du gouvernement.

Avant l'interruption de la construction, les équipes avaient déplacé la terre arable, étendu du gravier et installé des pieux en prévision de la nouvelle sous-station haute tension. Avec la reprise des activités de construction en avril, l'accent sera mis cette année sur l'achèvement en toute sécurité de la sous-station, des routes d’accès aux turbines et des fondations.  

Michael Hallett, directeur de projets, explique qu'il y aura un tourbillon d'activités dans le comté de Forty Mile cette année. « Le projet doit établir un lien avec la collectivité et adopter une approche de bon voisinage, tout en continuant de mettre la sécurité à l’avant-plan de toutes nos activités. »  

La livraison des turbines et leur installation auront lieu en 2022.

Pour en savoir plus sur le projet éolien Forty Mile, visitez suncor.com/fortymilewind.