C'est la même entreprise, mais c'est un monde bien différent, explique Sherill. C'est un exemple de la façon dont Syncrude peut offrir différents postes à ses employés qui veulent évoluer dans leur carrière. »

Dans le cas de Sherill, son arrivée à la mine est attribuable au transfert de son groupe à Calgary en 2016. Même si Sherill est titulaire d'un baccalauréat en sciences comptables de l'Université de Calgary, elle a de profondes attaches à Fort McMurray.

« Mon mari est opérateur d'équipement lourd à Suncor – nous sommes ce que nous appelons un mariage mixte à Fort McMurray, indique Sherill, qui est entrée à l'emploi de Syncrude en 2008. Comme un déménagement n'était pas une option, j'ai demandé à mon leader si je pouvais opter pour un poste basé à Wood Buffalo. »

Sherill a reçu un appel inattendu de Doug Simms, son chef de service du moment.

« Il m'a dit : nous avons un poste de chef d'équipe commerciale pour le groupe Camions et productivité à la mine Aurora – nous pensons que ça te conviendrait. J'étais estomaquée – je pensais qu'on m'aurait proposé un poste de bureau plus traditionnel comme planificatrice de la maintenance. Mais quelqu'un s'est dit que je pouvais faire ce travail. Je savais que je devais dire oui. »

Le passage de Sherill d'un bureau à la mine a été facilité par ses leaders de première ligne qui l'ont aidée à s'acclimater à ce nouveau monde parsemé de grosses pièces d'acier.

« Malgré certains défis, les leaders de première ligne s’étaient donné la mission de m'aider à me familiariser avec le travail, souligne-t-elle. Justin Beaudry, Mike Atkinson et Steve Maidment m'ont aidée à mieux comprendre les activités à exécuter. Et j'ai vraiment aimé être en mesure d’entendre le point de vue des gens. J'ai fait quelques trajets avec des opérateurs afin d'écouter leurs idées et leurs préoccupations. Comme leur travail est extrêmement risqué, je voulais chercher des solutions pour faciliter leurs tâches. »

Sherill, de son côté, a acquis le respect des membres de son équipe grâce à sa détermination à susciter des changements positifs.

« Je me rappelle de ma première journée à la réunion de transfert de la direction. C'était une situation très inhabituelle de voir une chef d'équipe commerciale se joindre directement à notre équipe, mais elle était nouvelle dans le secteur minier et elle voulait apprendre. Elle a fait preuve d'une très grande détermination, souligne Justin. Face à ce constat, nous n'avions qu'à l'aider à poursuivre sur cette voie. »

« Elle nous faisait sentir que sa réussite était aussi la nôtre, dit Mike. Elle ne voulait pas qu'on réponde à ses demandes juste parce que c'était elle la patronne. Elle nous demandait notre avis. Elle nous faisait confiance. Elle voulait qu'on soit tous des leaders, et non des exécutants. Elle ne se sentait pas supérieure aux autres. »

« En adoptant une telle approche, ce que vous savez ou non avant de commencer dans un emploi perd de son importance, explique Steve. Lorsque vous bâtissez des relations avec vos employés, leurs connaissances deviennent les vôtres. C'est ce que Sherill a fait. »
En cours de route, Sherill a appris à propos d'elle-même, en tant que femme et en tant que femme autochtone occupant un poste de direction.

« Je ne me suis jamais trop questionnée sur la place d'une femme dans une équipe de direction jusqu'à ce que mon chef de service, Lorne Shearing, qui est maintenant retraité, soulève cette question, précise-t-elle. Et j'ai ressenti beaucoup de fierté quand il a mentionné que je pouvais être un mentor et un modèle pour d'autres femmes qui travaillent ici. Ce ne sont pas les plafonds de verre qui nous freinent, seule la crainte de l'inconnu nous arrête. La mine n'est pas un monde d'hommes – c'est le monde de Syncrude et de Suncor et les femmes y ont leur place. Je suis heureuse de faire maintenant partie de ce secteur. »

Sherill, une membre de la Première Nation Qalipu, est aussi ravie de l'accent mis sur l'inclusion et la diversité à Syncrude et à Suncor.
« Je suis Micmaque, mais, pour différentes raisons, en grandissant, cela n'a jamais occupé une grande place dans ma vie. Ce n'est que lorsque Greg Fuhr, notre vice-président, Mine et extraction, a recommandé de suivre un cours sur les Autochtones au Canada que j’en ai pris conscience et amorcé un virage à 180 degrés dans ma réflexion, explique-t-elle. Grâce au soutien de Scott Upshall, j'ai commencé à vraiment intégrer mon héritage et je suis heureuse de la façon dont nous avons commencé à parler des différences qui font que chacun d'entre nous est unique et à travailler pour instaurer une culture plus inclusive qui célèbre réellement nos différences et favorise nos réussites en tant qu'entreprise. »

Après cinq ans à œuvrer dans deux mines de Syncrude, Sherill est maintenant leader, Flux de valeur dans l'équipe Mine, extraction et résidus. « En fait, je travaille à éliminer les déchets et à désengorger ces secteurs, indique-t-elle. En raison de toutes les interactions dans l'entreprise, des Services commerciaux aux Activités minières en plus de la formation reçue à titre de comptable, j’étais faite pour ce poste. »

Et comme elle peut continuer d'habiter à Fort McMurray, c'est l'emploi parfait pour elle.

« J'ai grandi à Edmonton, mais j'aime la vie dans une petite ville comme ici. On peut se rendre partout rapidement, explique-t-elle. J'ai hâte d'aller cueillir des bleuets cet été dans quelques talles bien cachées. Et rien ne me rend plus heureuse que d’admirer les aurores boréales en compagnie de mon mari dans notre spa.