Technologies d'exploitation in situ

Nous développons un portefeuille de technologies in situ qui pourraient permettre de réduire l'intensité carbonique de la production de bitume. Notre investissement actuel dans les projets pilotes commerciaux des technologies de solvants in situ a le potentiel de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 30 à 70 %.

Processus d'amélioration du DGMV

Les processus d'amélioration du drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV) prévoient notamment l'utilisation de solvants et l'application d'une pression réduite pour la récupération du bitume in situ, et pourraient réduire les coûts et le ratio vapeur/pétrole et diminuer les émissions de GES de 30 % au maximum.

Le processus DGMV à solvant en expansion (DGMV-SE) comprend le remplacement partiel de la vapeur par un solvant pour hydrocarbures.

En 2020, nous avons terminé la phase d’injection du solvant dans le cadre d’un projet pilote DGMV-SE à l’échelle d’une plateforme à Firebag et nous comptons entreprendre une démonstration à l'échelle d'une plateforme pour évaluer de manière plus pointue le rendement de production et la récupération du solvant. Nous planifions une démonstration à l’échelle d’une plateforme pour la fin de 2022 dans le but d’évaluer de manière plus pointue le rendement de production et la récupération du solvant.

Nous continuons également le processus d'extraction thermique à intensité très faible (ELITE); ce processus améliore l'efficacité énergétique du DGMV en diminuant considérablement les pressions de fonctionnement. En 2021, nous avons entamé un projet pilote à l'échelle d'une plateforme d'une durée de deux ans à notre installation de Firebag pour évaluer l'efficacité du processus ELITE.

Une plateforme de puits du DGMV à Firebag.

Procédés DGMV à base de solvant

Les procédés à base de solvant prévoient le remplacement complet ou presque complet de la vapeur par un solvant hydrocarburé et peuvent entraîner une réduction des émissions de GES allant jusqu'à 70 %. Ces technologies peuvent prévoir l’utilisation de solvants combinée au réchauffage de puits, au chauffage intense ou au chauffage électromagnétique, ainsi que l’ajout de vapeur.

Nous prévoyons de lancer un projet pilote pour évaluer la technologie à base de solvant d'ici le début de 2023.

Récupération de chaleur in situ

Au cours des 20 dernières années, le procédé DGMV a assuré le pompage de chaleur dans le sol pour produire du bitume, transformant ainsi les sables bitumineux in situ du Canada en la plus grande batterie faite par l’humain au monde. Nous pouvons exploiter cette énergie en utilisant la technologie géothermique dans nos puits existants qui sont mûrs et peu profonds et l'eau recyclée provenant de nos activités de base et bassins de résidus pour récupérer et réutiliser la chaleur.

Ce processus permettrait la production d'une électricité de base fiable n’engendrant aucune émission de carbone et améliorerait la récupération du bitume, tout en gérant l’eau résiduelle et (ou) l’eau de traitement et en accélérant la remise en état des bassins de résidus de manière responsable.

L’énergie thermique d’un seul puits DGMV peut produire suffisamment d’électricité pour alimenter 3 600 foyers pendant un an et nous comptons des centaines de puits du genre.

Nous faisons actuellement progresser le projet de récupération d’énergie du pétrole lourd en fin de vie (HOLLER) reflétant ce processus et avons reçu l'approbation réglementaire nous permettant de planifier et de mettre en branle un projet pilote à notre installation in situ de MacKay River.

Technologie et innovation

Captage et stockage du carbone (CUSC)

Le CUSC récupère le dioxyde de carbone (CO2) créé lors de l'exploitation pétrolière et gazière et le stocke en toute sécurité, empêchant les émissions de pénétrer dans l'atmosphère. Nous travaillons avec des fournisseurs de technologie comme Svante Inc. pour identifier et développer cette technologie.

La présente page Web contient certains renseignements et énoncés de nature prospective. Veuillez consulter la page Avis juridiques et protection des renseignements personnels pour en savoir plus.